© 2018 - Les Compagnons de Segure

Le Tourneseul à Tuchan : ou comment recevoir une sacrée bonne leçon !

May 22, 2018

C’était ces jours derniers au théâtre de Ségure, toujours et à jamais perdu dans sa campagne, à six kilomètres de Tuchan, mais bouillonnant déjà, malgré son jeune âge, d’envie de vivre, une envie encouragée par un public chaleureux qui à chaque fois jusqu’ici a rempli la petite salle de cinquante places.

Petite mais confortable, avec grand plateau s’il vous plait, ainsi que lumières et son impeccables pour accueillir les 5 et 6 mai derniers le spectacle non moins bouillonnant d’Eric de Dadelsen en hommage au clown québecois Marc Favreau alias Sol.

L’avait la langue bien pendue, l’ami Sol. Son costume de clown lui donnant l’autorisation qu’obtenaient jadis les bouffons de pouvoir tout dire, le voilà qui revit sous nos yeux pour nous raconter les déboires de notre pauvre planète. Et comme il est immortel, notre bouffon, il connaît même par cœur ce qui a suivi sa mort, en 2005. Costaud, l’artiste !

Et de nous parler de la grande démocrasseuse d’aujourd’hui, avec entre autres deus ex machina l’écossais Mac Ron aux commandes, pendant que nous, vieux, jeunes, riches, pauvres, actifs ou non, grands ou petits, faibles ou forts, nous sommes là à gesticuler comme nous le pouvons en ce bas monde, sans pouvoir forcément maîtriser ce dont nous aurions envie…

Les mots sont détournés, tant mieux ou qu’importe ! Ils sont immédiatement saisis au vol par un public ému, passionné et ils sonnent longtemps dans les têtes parce que leur pertinence à dire ces choses simples avec des phrases de poète explose littéralement au visage et aux oreilles.

Ce qui pourrait être une conférence ultra sérieuse sur nous, pauvres travaleurs soumis à leurs plastrons, sur le sens de nos existences et même sur l’au-delà, est ici volontairement exprimé par la dérision, Sol cultivant à merveille l’art d’utiliser l’ellipse pour arriver à ses fins. Tout le contraire d’un cour magistral, mais magistral moment partagé, les yeux dans les yeux, entre la figure grimaçante du clown qui n’en peut mais et chacun des spectateurs hypnotisé par la leçon donnée sans crier gare.

Eric de Dadelsen est acteur, on le savait, il atteint là des sommets qui doivent faire chialer Sol, tout là haut !

 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload

Posts à l'affiche

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Posts Récents

October 21, 2019

April 11, 2018

March 13, 2018

Please reload

Archives
Please reload

Rechercher par Tags

I'm busy working on my blog posts. Watch this space!

Please reload

Retrouvez-nous
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square